[Prophecy] Nés sous une bonne étoile

Vos parties elles déchirent ! N'en perdez pas la trace, faites profiter les malheureux absents.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Aniur
Messages : 924
Inscription : lun. déc. 26, 2016 10:00 am
Localisation : La Bourboule

[Prophecy] Nés sous une bonne étoile

Message par Aniur » mar. févr. 28, 2017 7:22 pm

"- C'est en s'étirant qu'il crée les plaines.
C'est en soufflant qu'il crée les tempêtes.
C'est en frissonnant qu'il crée les montagnes.
C'est en rêvant qu'il crée la magie.

Ses fils parcourent son Corps.
Ses enfants domine sa Chair.
Le Cadet à pleines dents le mort.
Et l'Humanité s'échappe dans les Airs.

Que restera-t-il de Moryagorn ,
Lorsque sur les plaines mornes,
Aucun de ses rejetons Dragons
Ne pourront arrêter les félons."


-- Discours de l'Inquisitrice Catherine Kerntyt au conseil du Roc de Kern en apprenant la création des aéroporteurs --
- Rien n'est plus beau qu'un lien qui unit un de nos Enfants à un Humain. Cymbaline est une jeune mage, prodigieuse, pleine de vie. De mes Enfants, tu es des plus belles. Tes ailes scintillent, tes yeux pétillent, tes écaillent brillent et ta parole est miel. Votre rencontre est des plus heureuses.
Mais sois prudente, ne sois pas aveugle comme je le suis ou comme l'est ta protégée. Même si je le comprends mieux que n'importe lequel de mes Frères, le Neuvième n'en est pas moins malin et sait frapper là où ça fait mal.
Alors prends garde Assyanata, perdre Lesten était une épreuve de force et de courage et si je n'étais pas qui je suis, j'aurais peut être sombré dans ce que les Hommes appellent le désespoir. Mais toi, ma Fille, pas même mes Frères Brorne et Kroryn réunis ne sauraient m'arrêter d'éliminer Ceux que nous avons façonnés tous les Neufs. Et une fois les Hommes perdus et ma colère calmée, j'irai montrer à mon sombre Frère que son propre Cauchemar n'est qu'un doux Rêve.
Alors veille, veille et soit consciente du danger qui entoure Cymbaline.

- Nenya - Grand Dragon des Rêves
- SILENCE ! N'oublie pas Premier Né qui je suis, autant que je n'oublie pas qui tu es.
- Si je me tais maintenant, qui sait ce qu'il adviendra du corps de notre Père ?
- Justement, tu voudrais qu'il soit encore le témoin d'un massacre ? D'une tuerie sans nom que même nous Grands Dragons avons honte ?
- JE n'ai aucune honte, aucune peine ni aucun remord à avoir fait ce que j'ai fait. Mais si j'avais pu tenir entre mes griffes ce scélérat de Kalimsharr, alors même je dirai que c'eut été un des plus beaux jours de ma vie.
- Écoute toi donc, dans ton orgueil, ton arrogance et ton entêtement, tu ne vois même pas que tu contribues à la perte de Kor !
- SUFFIT !
- Certainement pas ! A croire que le Cadet lui même te souffle son inspiration.
- Je ne te permets PAAAAAAAAS !

- Allons mes frères, un peu de calme, même notre fougueux frère du feu Kroryn ne s'emporte pas de la sorte. Brorne, mon très cher Frère, la Montagne n'est elle pas sensé se dresser et rester de marbre face au vent qui la martèle ?

- Grrrr... Tu as raison Heyra, comme souvent.

- Et toi Kezyr, tu as bien appris de ton art qu'il faut avoir sculpter avec justesse et noblesse et non marteler sans réflexion.

- C'est bien pourtant ce que nous avons fait par le passé et ce que Brorne propose de faire à nouveau. Alors non ma sœur, je n'ai pas appris ça de mon art car le métal se plie, se rompt, se moule. En revanche, lors de ce massacre, j'aurais aimé que son regard soit d'acier. Mais ce n'était pas le cas, c'était plus dur, c'était inébranlable, c'était incassable, c'était inflexible. Ce jour où notre folie a emporté mon fils, ce jour où Khy a renié les Dragons pour les Hommes. Le jour où la chair de ta chair te regardera droit dans les yeux, le regard accusateur, le regard empli de dégoût, le regard noir de colère et que de sa propre bouche décrète que tu n'es plus sa Mère, alors peut être que tu me comprendras. En attendant, vous n'aurez pas mon aide pour combattre Khy et sa cité Yris.
- Par tous les Dragons ! Quelle boucherie !
- Recule un peu, tu piétines une victime.
- Une victime capitaine ? Ne se sont-ils pas juste entretués ?

*Devant les soldats se tenaient une mare de sang. Les cadavres éparpillés dans la taverne abandonnée commençaient déjà à sentir fort.*

- Je ne sais pas quoi te dire. Une telle réunion ressemble fort à un rassemblement hérétique.
- Dans ce cas, nous avons plutôt de la chance.
- Sauf que quelque chose ne colle pas. Pourquoi le sénateur Ichwak serait là ? Regarde là, Phinéas, c'est un alchimiste de la ville, derrière je reconnais le valet de ferme de Sieur Coultron. Il se mélange inconnus de basse extraction et notables...
- L'Hérésie se moque bien des Ordres.
- Je ne sais pas.
- C'est bien simple, ces gens fomentaient contre les Dragons et que la Justice de Brorne soit louée, ils se seraient entretués suite à un désaccord. Avec autant de personnes différentes, ils est impossible de s'entendre sur de telles questions je suppose, les enjeux sont trop différents pour chacun, voilà à quoi amène l'égoïsme et la traîtrise aux Dragons.
- Hum... Tu vois juste je pense, tu es encore jeune mais tu as de l'avenir.
- Merci Capitaine.
- Le jour va bientôt se lever, j'envoie des hommes nettoyer ça, reste ici.

*Quelques minutes plus tard. Une forme féminine s'approche du jeune garçon. Le regard cristallin, la peau blanche comme le lait, des lèvres enfantines et envoutantes, une longue chevelure noire comme la nuit.*

- Ainsi donc tu as convaincu le Capitaine?
- Oui, un jeu d'enfant.
- Contrairement à ces idiots qui se sont battus pour devenir mes Elus, tu as su les écarter savamment.
- Je ne pensais pas que les réunir en usant de votre nom suffirait, mais vous êtes tellement magnifique.

*La magnifique jeune femme ne put réprimer un sourire. La naïveté du jeune ou la flatterie, nul ne saurait dire. Ledit sourire procura au garçon une bouffée de chaleur et le rose lui monta aux joues, comment une Dragonne aussi belle pouvait avoir posé ses yeux si luminescents sur lui?*

- Ton Capitaine ne va pas tarder à revenir et le jour va se lever. Je ne puis rester plus longtemps. Continue à bien servir, je ne serai jamais bien loin, tu es encore jeune mais tu as de l'avenir et je saurai m'en souvenir fier Elu.

*La Dragonne se pencha alors vers le jeune soldat et déposa un baiser sur son front, le transportant de joie. Puis la Dragonne s'éloigna et lorsque les premiers rayons de soleil éclairèrent la plaine, celle-ci reprit sa forme Draconique. Alors que le garçon voyait s'envoler ce superbe dragon noir, il repensait à toutes ces cicatrices subies pendant l'enfance, les coups donnés par ses parents, les moqueries de ses camarades et, avec une pointe de hargne, pensa tout haut : *

- Avec ça c'est sur, on ne se moquera plus jamais de moi !
Mes Frères et Sœurs semblent totalement ignorants de la situation. Même nous, sommes encore dans le brouillard. Et pourtant, il semblerait que jamais menace ne fut plus sérieuse et plus dangereuse. Ces guerres avec les Humanistes pourtant nécessaires nous empêchent de voir la Vérité. Je ne parle même pas des Fatalistes qui gangrènent notre société. Plus que jamais mes enfants vous devez être vigilant et encourager les découvertes et les avancées dans ce domaine. Nos plus férus Erudits se cassent encore les crocs sur ces mystères. C'est inconcevable ! Il nous en savoir plus, ne pas combattre un ennemi invisible et intangible tandis qu'il nous regarde de haut. Contrer les Humanistes, repousser la Fatalité et déchiffrer les Prophéties des Etoiles, nous avons du travail.

- Ozyr - Grande Dragonne des Mers et des Océans présidant le Conseil des Sages
- J'comprends rien. Sérieusement, qu'est-ce que tu leurs trouves ? Une bande de gamins, qui court partout. OK, ils peuvent être attachants mais faut pas pousser. C'est à cause de la p'tiote ? Elle te plaît à ce point ? A dandiner du derrière et faire des sourires en coin, bonjour le niveau...
- Hum, c'est sur qu'il y a une forme de connexion.
- Non pis les deux caïds là, c'est pareil, ils ont jamais appris l'honneur chez eux ? Ou le bon sens ? Défier un Dragon de Kroryn, ils savent qu'ils vont se faire ratatiner. Ça sert à quoi ? Ils trouvent ça cool de prendre des gnons ?
- C'est aussi une forme de connexion.
- Je parle même pas de l'autre paresseux ou encore l'autre naze qui accepte en duel un bouseux avant de le tuer, vraiment n'importe quoi.
- Avoue que cette partie t'a amusée.
- Les conséquences ne sont pas les mêmes. Quand à Monsieur Mystère qui garde tout pour lui...
- Heureusement qu'il est là pour les tempérer.
- Mouais... M'est avis que depuis qu'on les connaît, not' vie c'est le boxon.
- Et tu t'en plains ?
- Non... C'est cool à vrai dire... T'as raison.



***** Echange entendu par un Voyageur de passage entre un riche marchand d'Yris et sa garde du corps *****
Je suis innocent, il est pur !

Avatar de l’utilisateur
Aniur
Messages : 924
Inscription : lun. déc. 26, 2016 10:00 am
Localisation : La Bourboule

Re: [Prophecy] Nés sous une bonne étoile

Message par Aniur » mar. févr. 28, 2017 7:33 pm

Je pensais pouvoir les protéger. Je pensais pouvoir les guider. Et pour ça, je les ai aimés.
Ils appellent ça la douleur. Ce sentiment étrange et désagréable.
Mes pauvres chéris, ensevelis sous le sable, sans lumière pour les conduire.

----- Complainte des Étoiles - Chant 25 : Les larmes de Siana - Verset 128 - 1500 ans Après le Cataclysme


Image
Je suis innocent, il est pur !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité