[SurnAtural] Rapports de mission

Vos parties elles déchirent ! N'en perdez pas la trace, faites profiter les malheureux absents.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Guther
Messages : 2073
Inscription : dim. déc. 25, 2016 9:28 am
Localisation : Dans mes mondes

[SurnAtural] Rapports de mission

Message par Guther » mar. mars 27, 2018 3:26 pm

Ah oui c'est vrai, j'avais dit que je m'y collais

Bien. Rapport de mission du 25/03/2018. Nom de code "Premier contact"

Après notre intronisation auprès de notre Grand Veilleur, mon équipe, composée d'un historien, d'une étudiante, d'un sculpteur aux grosses chevilles et de moi-même, sous la supervision de la Sentinelle, a été chargée d'aller enquêter sur quelques phénomènes étranges se déroulant dans un petit quartier tranquille de Colomars. Il s'agissait d'un petit groupement de maisons peu habitées. Depuis plusieurs semaines, des phénomènes étranges s'y produisaient. Poubelles renversées, actes de vandalisme, etc. Les riverains blâmaient les voyous voisins ou bien les promoteurs immobiliers qui voulaient récupérer la zone, malgré la présence de "Voisins Vigilants". Nous avons été équipés de deux couteaux enchantés pour lutter contre les esprits et d'un Shuriken en provenance d'Orient qui est en phase de test. Selon les dires des Nippons, il ne manque pas sa cible.

Nous nous sommes rendus sur place afin d'enquêter. Première étape : reconnaitre les lieux. Nous avons fait un tour du pâté de maisons. En effet, les promoteurs s'avéraient vraiment agressifs. Déjà 3 maisons étaient à vendre, dont une (chez les Fabre), déjà vidée de ses habitants. La première maison qui attira notre attention fut la n°10, chez les Baretti. Portail renforcé, bâtisse ancienne, symboles zodiaques et ésotériques gravés sur le métal (supposés éloigner le mal). La maison n°4, elle, appartenait à un peintre (Hingant) qui avait visiblement subi un revers. Ses tableaux étaient brisés et recouverts de peinture rouge (sang ? peu probable). Nous avons aperçu, dans le jardin de la maison n°1, un petit cabanon brûlé en partie. Un voisin, le dénommé Fourcade, responsable de la surveillance du quartier, nous expliqua que les voisins, les Belmain, pratiquaient le satanisme. Si cela aurait pu s'avérer intéressant, le gardien s'est révélé être un complotiste complètement fêlé du bulbe doublé d'un catholique intégriste. Ses propos n'étaient pas à prendre en compte. Néanmoins, il nous informa que l'incendie, qu'il qualifiait de punition divine, avait fait 1 mort.
Nous avons continué d'interroger les voisins. La maison n°3 était barricadé, mais son propriétaire ne nous a rien révélé de particulier. Pas un taré comme le précédent. La maison n°6, quant à elle, voyait sa barrière soulevée de terre et déposée sur le sol. Rien de bien catastrophique, néanmoins il fallait une sacrée force pour le faire. Son propriétaire était pressé de vendre apparemment. La maison n°5 était occupée par un notaire, nommé Hartère, un homme riche avec une voiture neuve (nous avons appris plus tard que sa voiture précédente avait été défoncée par quelque chose, une nuit). Il possède un mur mitoyen avec les Belmain. Le fils Belmain d'ailleurs, nous a reçu ensuite. Il n'apprécie pas trop ses voisins, les considérant comme des tarés. Il nous a expliqué que c'est un court-circuit qui a causé l'incendie et tué son père. Père qui s'avérait être un médium, recevait pas mal de monde (10-15 personnes) pour des séances de spiritisme collectives.
La maison n°8 était occupée par un UFOlogue amateur du surnaturel croyant à une combustion spontanée de la victime. Individu curieux, mais pas méchant.

Après notre tour, nous sommes retournés chez les Baretti. Nous voulions en savoir plus et ils ne nous avaient pas bien accueillis la 1ere fois. Cela ne changera pas pour la durée de l'enquête. Néanmoins, nous avons identifié une barrière magique entourant leur maison. Nous avons séparé notre groupe en deux. Trois d'entre nous ont passé une partie de la nuit chez les Fabre, en bons squatteurs, tandis que les deux autres sont restés dans le van afin de surveiller une autre partie du périmètre. Au milieu de celle-ci, nous avons pu constater que des visiteurs se sont rendus chez les Baretti et ont interpellé nos camarades. La situation a dégénéré et s'est aggravée. Plusieurs coups de feu ont été échangés, ainsi que le Shuriken. Bilan : il fonctionne bien, mais nous l'avons perdu. La voiture des "visiteurs" a été endommagée mais ils ont réussi à s'enfuir. Les gendarmes sont intervenus et nous avons été obligés de nous cacher jusqu'au matin.

Le lendemain, le 26/03/2018, nous sommes retournés chez les Belmain, profitant de l'absence du fils pour fouiller la maison. Là, nous avons été de découvertes en découvertes. Le professeur d'histoire a exploré les sources magiques aux alentours et en a trouvé plusieurs : une assez loin, proche de chez les Baretti, et une autre à proximité, dans la cabane brûlée. A l'intérieur de celui-ci, plusieurs bonbonnes d'oxygène ainsi que des outils électroniques ont été trouvés. Cela nous a permis de poser l'hypothèse de l'arnaque. Dans la maison, un acte d'accusation de sorcellerie, datant du XVIIe siècle a été vu, et des fichiers clients ainsi que des profils psychologiques ont été mis à jour dans le bureau du père. Nous avons été attaqué par un spectre de fumée dans le couloir, mais un coup de couteau a suffit pour le faire déguerpir. Nous avons ensuite trouvé une porte secrète menant vers une petite pièce dissimulée avec des ordinateurs et des câbles. Tout n'était qu'arnaque. Des capteurs de mouvements dans le salon permettait de déclencher des effets sonores ou visuels pour effrayer les pigeons (ceux qui rendaient visite au "médium", pas les oiseaux). Cependant, le spectre était réel. Nous avons donc dissipé la source d'énergie obscure de l'atelier et libéré l'esprit avant le retour de l'occupant de la maison. Fait notable : un motard est passé à plusieurs reprises : une vigie en patrouille.

Nous sommes retournés chez les Baretti et avons pu berner les visiteurs. Ils ont voulu nous faire entrer, sans armes. Nous avons prévenu les gendarmes et ils nous ont tous arrêtés, enfermant les "visiteurs" pour port d'armes illégal. Nous y sommes retournés et, après un nouvel affrontement et échange de coups de feu, nous avons réussi à capturer l'un d'entre eux. Il a révélé que les Baretti servaient de point de collecte de la source d'énergie qu'ils fournissaient au Maitre de la Nuit de Nikaia, qui s'avère être un vampire. Nous avons pu soutirer une adresse de livraison. C'est tout ce que nous savons à ce sujet pour l'instant.

Bilan :
- L'affaire du spectre est réglée. La tranquillité reviendra bientôt dans ce quartier.
- Un vampire réside dans Nikaia. Il faudra voir par la suite ce qu'il en est et décider d'une tactique à son encontre.

Skovgaard, terminé.
Aussi puissant que soit un magicien, l'éclatement de son crâne d'un coup de marteau lui fera perdre une bonne partie de son style.

Au nom des Dieux

Avatar de l’utilisateur
Teddy_Beer
Messages : 924
Inscription : lun. déc. 26, 2016 1:29 pm

Re: [SurnAtural] Rapports de mission

Message par Teddy_Beer » mar. mars 27, 2018 11:43 pm

Sympathique le compte rendu! Vous avez dû bien vous pisser dessus vous amuser!! :D
Heureux sont les fêlés, ils laissent passer la lumière.

Avatar de l’utilisateur
Oloth
Messages : 1488
Inscription : dim. déc. 25, 2016 12:31 pm
Localisation : En train de courir après le temps
Contact :

Re: [SurnAtural] Rapports de mission

Message par Oloth » mer. mars 28, 2018 8:41 am

[Ignis]
Bilan positif pour une première mission.
Je suis satisfait de savoir que les lames ont bien fonctionné. Pourrai-je avoir votre ressenti sur leur utilisation? Pas de désagrément?
Et donc...... Vous avez perdu le shuriken?
Vous m'en voyez..... contrarié... Je vais travailler sur un moyen de remédier à la perte de cet artefact... Et je vais mettre ce menu incident sur le compte de votre inexpérience, après tout vous venez tout juste d'arriver... Mais je vous serais très reconnaissant si vous pouviez le retrouver...
Puis-je compter sur vous?
[/Ignis]
Je suis pur, il est innocent !

Hydrargyre - Insectopia - Chiaroscuro - Crimes

Avatar de l’utilisateur
Guther
Messages : 2073
Inscription : dim. déc. 25, 2016 9:28 am
Localisation : Dans mes mondes

Re: [SurnAtural] Rapports de mission

Message par Guther » mer. mars 28, 2018 8:56 am

[Hjalmar]
Euh Patron... C'est la Sentinelle qui a utilisé le Shuriken. Pas les bleus. Et on sait où il est. Le Maître de la Nuit de Nikaia doit l'avoir récupéré vu qu'il était planté dans l'un de ses serviteurs.
Sinon pour les couteaux, ça allait, rien de particulier à signaler.

Voilà voilà... Je sens que je vais foutre la merde moi...
[/Hjalmar]
Aussi puissant que soit un magicien, l'éclatement de son crâne d'un coup de marteau lui fera perdre une bonne partie de son style.

Au nom des Dieux

Avatar de l’utilisateur
Guther
Messages : 2073
Inscription : dim. déc. 25, 2016 9:28 am
Localisation : Dans mes mondes

Re: [SurnAtural] Rapports de mission

Message par Guther » dim. avr. 29, 2018 9:25 am

C'est encore pour ma pomme apparemment... Bon je m'y colle

Rapport de mission du 27 Avril 2018, nom de code "Mise au vert"

Suite à des réactions disproportionnées dans des situations qui le nécessitaient, mon équipe fut retiré du service un certain temps afin de se faire oublier. Mais comme le boulot s'accumule, on a décidé de nous envoyé faire un petit job simple dans les montagnes. Un couple avait été attaqué alors qu'ils campaient et seul l'homme avait été retrouvé vivant. La raison de notre intérêt était également que la femme était une adepte du shamanisme. Egalement, nous devions voir si nous trouvions des nexus d'énergie et les cartographier.

Nous nous sommes donc rendus à St Martin Vésubie afin de l'interroger. Encore en état de choc, il nous a parlé de la Bête et s'est braqué. Néanmoins, nous avons pu apprendre leur lieu de camping plus précisément. Nous nous sommes rendus dans un petit village plus haut en montagne à la lisière d'une forêt, à côté de la vallée des merveilles et avons pu commencer notre enquête. Les gens du coin nous ont prévenu que des loups étaient présents, mais que cela ne représentait pas un danger. Nous nous sommes renseignés sur le folklore local et sur les inscriptions chamaniques et païennes de la vallée.
Au matin du 28, nous sommes partis en direction du lieu de camp. Le gros souci fut les jérémiades incessantes d'Ana... d'Alphonse... L'autre sculpteur là ! Grosses chevilles. Bref. Nous faisant prendre un retard considérables, nous avons néanmoins pu atteindre le site du camping et y déceler les énergies et les éléments notables. Outre des plants de Datura, nous avons pu détecter également une forte zone d'énergie noire, une d'énergie jaune (mont Bégo) et quelques résidus d'énergie bleue (que nous considérions comme des résidus d'un éventuel rituel). Nous avons également trouvé un morceau de page de livre arraché contenant des symboles chamaniques. Ce jour, nous avons pu récupérer une orbe de la source jaune.

Le lendemain, nous nous sommes aventurés plus loin dans la vallée, sans grand succès, avant de décider de passer la nuit sur le site du camping. Un orage d'une rare violence (Taranis ? Jupiter ? Thor ? Temps de merde ? J'en sais rien, mais c'était beau) s'est abattu sur la montagne. Situé en embuscade au-dessus de notre camp, nous avons reçu la visite de la petite source d'énergie bleue : un petit lézard avec des cristaux sur le dos. Inoffensive, nous l'avons gardé avec nous (s'appelle Gna désormais, aime le chocolat, les pierres rares et les batteries en lithium. Attention, se charge en électricité et peut se défendre si agressé. Sinon, toute gentille. Et n'aime pas la lumière du soleil. Ah et pour l'alchimiste, nous avons pu récupérer un échantillon de poudre de ses cristaux. C'est très coupant)

Nous sommes redescendus dans la vallée après avoir réussi à établir un semblant de communication avec Gna jusqu'à une sorte de cercle rituel installé. Grosses chevilles a fait un bad trip suite à sa consommation de Datura de la veille. Nous avons retrouvé le reste du livre avec, à la page déchirée, les indications pour effectuer un rituel d'échanges d'âmes. Nous l'avons ramené et réinterrogé le survivant : lui et sa femme voulaient ramener leur fils à la vie en échangeant une âme. Le rituel ne s'est pas passé comme prévu et une créature sombre a emporté la femme dans une faille dans la montagne (inaccessible, mais également la source d'énergie noire, que nous avons carté)

Retour au Sanctuaire et rédaction du rapport.

Skovgaard, terminé
Aussi puissant que soit un magicien, l'éclatement de son crâne d'un coup de marteau lui fera perdre une bonne partie de son style.

Au nom des Dieux

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité