[Shadow of the Demon Lord] Mémoires d'Hoel - Prologue

Vos parties elles déchirent ! N'en perdez pas la trace, faites profiter les malheureux absents.
Avatar de l’utilisateur
RipGeekLost
Messages : 362
Inscription : lun. sept. 24, 2018 10:33 am
Localisation : Là-bas, tout là-bas !

Re: [Shadow of the Demon Lord] Mémoires d'Hoel - Prologue

Message par RipGeekLost » mar. déc. 25, 2018 8:33 am

Résumé validé !
"Soudain, un lapin ! Faites-moi un jet de SAN."

Zellruhn
Messages : 1190
Inscription : dim. déc. 25, 2016 8:41 pm
Localisation : Nice

Re: [Shadow of the Demon Lord] Mémoires d'Hoel - Prologue

Message par Zellruhn » mar. janv. 08, 2019 2:19 am

Extrait des mémoires du prêtre Hoel.

Chassons le Faune dans les bois tant que la sorcière n’y est pas.

Cette première mission de Dame Mélisandre était pour le moins … curieuse. Alors que nous avions eu à peine le temps de nous poser à Mistral et de faire les présentations avec nos nouveaux hôtes, notre nouvelle … comment dire ? maîtresse ? on va dire ça, nous a demandé de retourner d’où nous venions pour aller lui chercher … un faune.
Une faune pour être précis, et pour l’être encore plus, elle, comme tous les membres de sa famille portera une marque magique sur son corps, nous permettant de l’identifier. Le tout doublé d’une rapide description physique.
Autre point, notre nouvelle maîtresse souhaite que nous la lui ramenions en lui faisant le moins de mal possible. Soit, de toute façon je me voyais mal rudoyer une « jeune » faune et la traîner de force jusqu’ici. Je ne sais pas ce qu’en pense mes camarades mais la chose ne m’aurait pas emballé. Enfin, notre faune ne pense plus à grand-chose actuellement depuis que sa dernière expérience avec un morceau de charbon lui a grillé la moitié du cerveau, quant à mes deux autres comparses ils ne semblent pas exactement emballés de retourner si tôt dans les environs de notre ancienne contré où réside cette si charmante comtesse … et je les comprends.

Après avoir terminé nos préparatifs, nous nous mîmes donc en route pour aller récupérer la boule de poils tant convoité de notre dame Noire. La route se passa tranquillement, notre changelin s’amusa à prendre l’apparence des gens que nous croisions, le faune s’assura que broussailles et autres mauvaises herbes ne s’approchaient pas trop prêt de la route (bon, c’était juste un prétexte pour couvrir sa boulimie compulsive mais mieux valait ça qu’il ne mange son canasson) et notre nain éclusa ses bières sur la route jusqu’à arrivé au dernier hameau avant la forêt. Là nous, non pardon, notre faune goûta à l’hospitalité toute raciste et bas des pâquerettes des terres isolés de Mistral. Enfin, tout espoir n’est pas perdu pour ces âmes car elles ont au moins le bon goût de vénérer le bon dieu, le nouveau dieu, avec une certaine ferveur et font preuve d’un grand respect à ses serviteurs. Ah si seulement les habitants de Lacvue avaient pu faire montre de la même déférence … Un jour peut-être je pourrais apporter le salut à ces âmes … mais je m’égards. Une âme à la fois.
Nous pénétrâmes dans la grande forêt qui entoure le royaume de Lacvue et commençâmes nos recherches. Nous fîmes rapidement « saluer » par un groupe de pixies quelque peu chahuteur, un peu trop au goût de notre nain (et du mien je dois le confesser) car il leur balança de la limaille de fer guidée par la main de notre Seigneur afin de les calmer. Cela marcha plutôt bien car les pixies fuirent dans les bois et certaines gardèrent un souvenir cuisant de cette rencontre. Un problème de moins.

Nous continuâmes notre route quand soudain je vis en même temps que le nain une sorte de piège au sol juste devant nous ! Trop tard pour prévenir ou aider les autres, le piège se déclencha et le changelin eu juste le réflexe de bondir en arrière pour éviter de finir comme notre faune : 12 mètres plus bas embroché sur des piques … Le cri qu’il poussa a cette occasion m’apprit deux choses : il était encore en vie, mais plus pour longtemps. Coriace quand même ces bêtes là …
Commença alors l’opération : Faune qui peut. Une corde fut sécurisée et je commençai à descendre pour aller sortir notre mascotte de ce pétrin. Malheureusement nous avions oublier la prudence la plus élémentaire : s’assurer que personne ne surveillait ce piège …
Alors que je descendais en rappel, la corde se fit sectionner net et je chutai au fond du trou, sans m’empaler fort heureusement. J’entendis des bruits de combat en haut mais me concentra sur la raison de ma présence dans ce trou : sortir biquette de son pieu et la soigner. Ce fut chose faite, quoique j’aurai aimé pouvoir mieux l’arranger mais bon … déjà elle vivra un jour de plus, enfin si les choses se calment en haut.

Puis j’entendis Lacgrim me crier « Eh garçon, si t’as fini d’arranger la biquette, si tu remontais un coup pour participer à la fête ? ». Il tenait toujours ce qu’il restait de la corde et me fit remonter en 2 temps 3 mouvements en haut. C’est qu’il avait l’air assez remonté !
Là je vis que Mist était en train d’affronter Amandine ! Cette sorcière était venue nous pourrir la vie jusqu’ici … J’invoqua la bénédiction de mon, pardon de notre Dieu sur nous et les choses sérieuses commencèrent ! Lacgrim chargea couvert par les tirs de Mist et guidé par les prières de votre serviteur et planta un coup de hache plein de rage et de fer dans le ventre de cette garce ! La contraignant à prendre la fuite ce qui nous permis de sortir de son trou Escieris qui était encore dans un drôle d’état. Nous nous reposâmes légèrement et reprîmes la route. Mist nous appris au passage qu’il avait vu que Amandine une marque similaire à celle que nous avait montré Mélisande notre dame Noire, marque que nous devions retrouver sur notre faune … Il y aurait un lien de famille entre les deux ? Ça pourrait expliquer sa présence ici et son hostilité envers nous … ça veut également dire que nos chemins risquent de se croiser à nouveau. J’aimerai également savoir comment elle est au courant du but de notre voyage.

Nous nous remîmes en route, et plus tard un bruit sembla écarté de notre chemin Mist. Je le vis l’avancer prudemment derrière des fougères pour observer, mais quoiqu’il vu, il fut repéré au même instant après avoir écraser une branche bien sèche ! Il se mit alors à courser une biquette qui semblait porter une marque … La Marque ! C’est la biquette que l’on recherche ! Tous sur elle !
Mist engagea alors une lutte avec la faune, qui se conclue par une magnifique ruade qui l'envoya joliment valser ! Ah, encore du boulot pour moi ... mes sorts !
Tant bien que mal, nous parvînmes à la maîtriser et à la saucissonner, bâillon-boule improvisé en option ! (Eh quoi ! On apprend des choses utiles pendant les cours de théologie …)

Et maintenant, direction la maison … euh wait, c’est par où ? Oui là nous nous sentîmes tous très bête, nous avions oublié un infime tout petit détail, la forêt qui borde Lacvue, la même forêt qui a maintenue à bonne distance les hordes du seigneur démon n’est pas une forêt dont on ressort comme on l’entend. En fait on n’en ressort pas normalement, sauf à être un halfing (nop !), à connaître une magie permettant de sortir (non plus !) ou à avoir un objet permettant de se promener dans les mondes féeriques sans être coincé par leurs labyrinthes … (ah tient c’est ballot, on avait récupéré un objet dans le genre y a pas si longtemps … mais il n’est plus en notre possession …)
Bon bon bon …
Hum …

Là on s’est tous regardé, puis on a regardé la faune, puis on s’est regardé à nouveau, puis Escieris s’est lancé (entre faunes ils se comprenaient mieux …) dans un discours mielleux pour tenter de la convaincre de bien vouloir nous guider vers la sortie :s
Vous mentez ! Sa réponse était tombée comme un couperet. Je ne me souviens plus pour quelle partie exactement de sa diatribe exactement elle lui avait balancé ça mais nos espoirs furent balayés sur le coup. Là de mon côté je commençais à imaginer diverses solutions, comme se servir d’elle comme d’une boussole inversée … mais pas sur que ça marche ici. Finalement Mist et Lacgrim, par dépit, lui proposèrent de la libérer si elle nous guidait hors d’ici. C’était toujours mieux que d’être coincé là pour toujours. On fit comme ça et on se mit en route.
D’un coup, une volée de flèches partie de nulle part … « désolé » nous dit-elle, « il y a des pièges dans cette forêt … » Sans déconneeerrrrr ? « Et vous savez où ils sont j’image ? » lui dis-je faussement calme, une estafilade sur une joue. « Ceux que j’ai posé oui … » fut ma réponse. Magnifique, bon, nous n’avions plus qu’à redoubler de vigilance et à continuer.

La route fut longue et laborieuse, la forêt changeant régulièrement et je ne saurai comment elle s’y prenait pour s’y retrouver, mais elle semblait avoir un truc. Tant que ça marche et que ça me permet de sortir d’ici ça me va.
Et alors que nous progression péniblement dans cette forêt, tout d’un coup un mur de ronce se forma devant nous, quelqu’un cherchait à nous empêcher de sortir d’ici et nous savions tous qui c’était.
Caché dans son coin elle fit apparaître une 10aine de … machin-truc arbrique qui se jetèrent sur nous ! Une bénédiction et on commença la messe : flèches, coups de hache, coups de morningstar, sorts … ah non pardon, pas de sort.
La première vague se passa … le « mage » failli juste mourir et notre maître nain prit un sale coup, la deuxième vague arriva et se fit ravager avant même d’avoir pu faire quoique ce soit …
Là, Mist finit par arriver à la repérer et nous indiqua sa position d’une flèche dans le jarret. Simple, efficace. Puis le combat contre l’affreuse commença … je me fis aveugler, enchevêtré par des ronces et ne servis plus à rien pour un moment. Quand je parvins à voir à nouveau et à me défaire des ronces, le mage et le nain était out, il ne restait donc que moi et Mist de vaillant. Mais je subissais encore et ne parvenais pas à mettre le bon coup, fort heureusement Mist lui n’avait pas ce problème et finit par laisser un souvenir cuisant à la sorcière qui se téléporta à nouveau. Ça au moins elle sait bien faire, je lui concède.

Et là se passa quelque chose de fort curieux : la faune (Evelyne de son p’tit nom) qui non contente de ne pas avoir profité de tout ce bazar pour fuir était maintenant dépitée de voir qu’Amandine avait autant vieillit ! Et qu’elle avait fort mauvais caractère ! (bon là elle n’avait pas tort) Là on n’a pas trop cherché la logique, et nous lui avons proposé de lui présenter une de nos jeunes amies avec qui nous sommes sûr qu’elle s’entendrait à merveille … Et c’est ainsi qu’on la ramena volontairement à la cité jusqu’aux quartiers de Mélisande qui était alors en compagnie d’une amie qui se jeta dans les bras d’Evelyne dès qu’elle la vit ! Visiblement une amie d’enfance qui par chance n’avait pas encore trop vieillit … Du coup le courant passa entre elles, relativement.
Puis vint le moment des explications. Et qu’elle ne fut pas notre surprise de voir Mélisande présenter ses excuses quand elle réalisa qu’on ne nous avait pas transmit le fameux médaillon … et elle doubla pour le coup la récompense, plus une remise de 50% à la boutique de son amie. Et en cadeau bonus, plus une faveur d’Angela qui devait nous transmettre ledit pendentif et qui avait juste oublié … Ouais et nous on a juste failli finir coincé dans un monde féerique … enfin tout est bien qui finit bien.

Enfin sauf pour Marjorie que nous avons retrouvé morte à côté de l’affreux, mort aussi, qu’elle devait tenir à l’écart pendant qu’on sauvait la princesse de sa sœur … Elle eut droit à des funérailles digne de ce nom selon la tradition naine, c’était la moindre des choses.
Dernière édition par Zellruhn le mar. janv. 08, 2019 10:54 am, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
RipGeekLost
Messages : 362
Inscription : lun. sept. 24, 2018 10:33 am
Localisation : Là-bas, tout là-bas !

Re: [Shadow of the Demon Lord] Mémoires d'Hoel - Prologue

Message par RipGeekLost » mar. janv. 08, 2019 9:24 am

Résumé validé ! Faudra que je fasse plus avec Amandine.
"Soudain, un lapin ! Faites-moi un jet de SAN."

Avatar de l’utilisateur
Darkinator
Messages : 164
Inscription : dim. déc. 25, 2016 11:04 am

Re: [Shadow of the Demon Lord] Mémoires d'Hoel - Prologue

Message par Darkinator » mar. janv. 08, 2019 10:32 am

Bien sauf que c'est moi qui ai fait fuir la faune pas notre chèvre lol. Le pauvre si il est accusé même de nos boulettes il va nous faire une dépression ^^

Zellruhn
Messages : 1190
Inscription : dim. déc. 25, 2016 8:41 pm
Localisation : Nice

Re: [Shadow of the Demon Lord] Mémoires d'Hoel - Prologue

Message par Zellruhn » mar. janv. 08, 2019 10:50 am

Ahah oui je vais arranger ça :D

Scelios
Messages : 25
Inscription : mer. juin 20, 2018 10:45 am

Re: [Shadow of the Demon Lord] Mémoires d'Hoel - Prologue

Message par Scelios » mer. janv. 09, 2019 6:36 pm

Il est déjà en dépression quand il voit comment vous traiter une fauen innocente 😂

Avatar de l’utilisateur
Darkinator
Messages : 164
Inscription : dim. déc. 25, 2016 11:04 am

Re: [Shadow of the Demon Lord] Mémoires d'Hoel - Prologue

Message par Darkinator » sam. janv. 19, 2019 2:20 pm

Attention les élément en spoiler ne sont pas su des autres perso mais les joueurs peuvent se faire le plaisir de les lire si ils se sentent d'assurer le RP par la suite.

Rapport de Mist :

Ce matin je suis d’humeur entreprenante, certains dirons même malicieuse. Vers 09h du matin, nous nous sommes rendus dans le bureau de Mélissandre afin de recevoir une nouvelle mission. Elle n’était pas seule mais en plein milieu d’une discussion houleuse avec son frère Gabriel. Apparemment des gobelins, pense-t-il envoyés par le roi gobelin, réalisent des attaques de manière régulière en ville et dans le pays. Leur dernier fait d’arme, l’attaque de la cathédrale de Mistral, ne semble pas au goût de Gabriel et celui-ci souhaite mener l’enquête en suivant les méthodes des inquisiteurs. Mélissandre l’a convaincu de laisser ces experts en occultes, etc. s’en charger : autrement dit nous.
Sur notre trajet nous sommes tombés sur le prince Sal’con (si si c’est son nom officiel maintenant) au milieu de sa séance quotidienne de torture psychologique du prince Hugo, souffre-douleur officiel désormais de la moitié de Mistral je pense. Comme dis plus tôt je suis d’humeur entreprenante, j’ai donc entrepris de saboter à la fois les projets de prince Sal’con mais aussi le sermon de Hoel l’encourageant à plus de compatissance envers son frère. Je pris donc l’apparence de Hoel et me lança dans une imitation silencieuse de son sermon. Sal’con n’étant toujours pas calmé malgré la patience et la gentillesse de Hoel (cet homme est un saint, s’en est à la fois agaçant et admirable) je pris son apparence et réussit avec succès à lui faire péter un plomb. Sal'con reprit ainsi sa route sous une pluie d’insulte et d’imitation remettant en cause sa virilité.
Nous sommes directement allez voir notre amie Marceline qui est en contact avec les gobelins de par ces activités (légales bien sûr) ainsi que pour récupérer notre récompense de mission précédente : une amulette de Vérisure (un mage ancien très puissant) qui pour faire simple, nous alerte si quelqu’un nous attaque lors de nos pauses nocturnes. Elles nous adjoints également les services de Niark, un gobelin que nous avions sauvé du donjon des souterrains féériques. Au cours de la conversation je pris l’apparence de Marceline et mis la main sur quelques souvenirs intéressants : Mélissandre connaissait suffisamment intimement le roi Gobelin, Andrast, pour commercer et communiquer avec lui mais également pour porter son enfant
. Je gardai ce dernier détail pour moi et demanda donc quelques temps à mes compagnons pour pouvoir m’entretenir avec Mélissandre en privé.
Avant cela nous allâmes dans les bas quartiers dans l’espoir de récolter quelques infos supplémentaires. Je pris l’apparence d'un gobelin tirant un charriot en direction du palais… et je découvris dans ses souvenir qu’il livre à Mélissandre des marchandises et des lettres du roi Gobelin… il faut vraiment que l’on est une discussion. Je remerciai silencieusement mon créateur pour ce don décidément très utile et nous nous dispersâmes Siri, le gobelin et moi. Un gobelin qui pensait me connaitre me confia que le roi gobelins n’était pas derrière ces attaques et que des orcs différents des autres dans le fait qu’ils ne sont pas totalement bestiaux et décérébrés servent le roi gobelin. Il me demanda alors d’interroger des individus ayant apparemment posé trop de questions à sa place car il avait des affaires urgentes ailleurs. Qu’elle fut ma surprise de retrouver mes deux comparses attachés à des chaises. Je les libérai, retrouvai nos compagnons et leur fit un topo sur le chemin du retour.
Nous avons recroisé Sal’con pleurant dans les jupons de sa mère, il avait entrepris cette fois ci de torturer Evelyne la faune. Il avait perdu dans le process quelques dents mais gagné un nez cassé. Hoel le soigna (un saint je vous dis), je répondis aux insultes de Sal’con en remettant en cause les compétences et la fidélité de ses progéniteurs et nous en allâmes.
Je discutai donc avec Mélissandre, lui confia ce que je savais et lui assura ma discrétion concernant ces éléments. Elle me confirma mes soupçons, nous ne sommes qu’un prétexte afin d’éviter que Gabriel ne mène une chasse aux sorcières au travers tout le pays et n’étions pas sensé réussir notre mission. Elle m’assura que Andrast ne pouvait pas être derrière ces attaques a cause d’un contrat elfique qu’il a signé et que nous devrions plutôt chercher du côté d’un culte en rapport avec l’enfant de lumière (dérivée de la religion du nouveau dieu) qui prend de l’ampleur. Je continuai de discuter quelques instants avec elle de l’avenir de ce pays et nous découvrîmes avec joie que nous étions sur la même longueur d’onde : aucun des fils du roi n’étais suffisamment digne de confiance pour lui succéder et je suggérai la possibilité d’agir pour favoriser l’accession au trône du seul prince que nous jugions digne, le prince Ismaël.
Je quittai Mélissandre en réfléchissant à l’avenir de notre groupe. Quel est notre but, en temps que groupe mais également en temps qu’individu. Je pris conscience que nos actions devenaient suffisamment importantes pour avoir influence à grande échelle, nous ne pouvions plus agir sans but ni vision à long terme comme nous l’avions fait jusqu’à présent. Je dois leur en parler dès que nous aurons le temps de nous poser calmement.
Hoel se renseigna sur ce culte. Il découvrit que ce dernier était également composé d’humains et qu’ils tenaient pour responsable l’église du nouveau dieu de la guerre contre le seigneur des ténèbres : ils n’auraient pas su aider l’enfant de lumière à accomplir sa mission.
Je regardai alors mes compagnons avec un regard plein de malice. Lakgrim rendit un grand sourire sadique, Hoel me rendit un regard plein d’inquiétude, et Siri me rendit un regard et un sourire vide de toute pensée en mâchant un échantillon d’herbes « médicinales » qu’il avait obtenu dans les bas quartiers. Ne riez pas, je me suis renseigné sur la magie et une partie de l’art de l’utiliser consiste à savoir faire le vide dans son esprit. Je prédis à ce petit faune un avenir radieux en temps que mage, il ira très/trop loin.
Après avoir laissé un petit quart d’heure à Hoel de prier pour le pardon de sons dieu pour ce qui allait suivre et nous mirent le plan en œuvre. Hoel et moi, sous forme de gobelin, firent une plaidoirie passionnée pour le culte de l’enfant de lumière et condamnant l’église du nouveau dieu et ses membres. L’un de ces derniers appela la garde, criant à l’hérésie, bien mal lui en prit. Je le saisie, le traina dans boue lui crachant au visage des insulte et le la salive tel un possédé. Les gardes arrivaient, nous nous sommes donc enfuit. Une silhouette nous fit signe de la suivre, le plan semblait bien avoir fonctionné. Il s’agissait d’une vielle femme qui nous dit alors que nous étions ceux qu’il leur fallait et nous la suivirent dans un dédale de portes aboutissant elle-même sur un dédale d’égouts. Je tentai de laisser aussi souvent que possible un indice de notre passage a nos compagnons sensés nous suivre.
J’appris plus tard qu’il n’avait pas réussi, mais en même temps je ne pouvais pas vraiment leur en vouloir je ne savais plus vraiment non plus où j’étais. Je compris également plus tard qu’ils avaient eu d’autres chats à fouetter.
Dernière édition par Darkinator le dim. janv. 20, 2019 9:49 am, édité 3 fois.